L’EUTM Mali dispense des cours et du conseil aux FAMa à Kati – EUTM Mali offers courses and advice for MaAF in Kati

A la demande des Forces Armées Maliennes (FAMa), les instructeurs de la mission d’entraînement de l’Union Européenne au Mali (EUTM Mali)  seront à Kati du 17 octobre au 16 décembre 2016 afin de dispenser formations et conseils à deux sous-groupements tactiques interarmes (SGTIA) des FAMa.

dsc_0005

La grande majorité des formations sont habituellement données au centre d’entraînement de Koulikoro. Le troisième mandat de la mission d’entraînement de l’Union Européenne (mai 2016 – mai 2018) prévoit de décentraliser de plus en plus les formations vers les différentes régions militaires du Mali.

Cette nouvelle formation décentralisée appelée CMATT pour Combined Mobile Advisory and Training Teams (Equipes conjointes de conseil et d’entraînement mobiles) est  façonnée spécifiquement aux besoins exprimés par les FAMa mais aussi par la Gendarmerie et la Garde Nationale.

dsc_0355

Le but de ce CMATT est d’améliorer les capacités militaires de la troisième Région Militaire de Kati en fournissant du conseil spécialisé et de l’entraînement adapté avec un accent particulier sur les fonctions d’Etat-Major, l’organisation d’un poste de commandement et le leadership des cadres officiers et sous-officiers. Toute une série d’autres formations sont également au programme, notamment les tactiques et techniques utilisées par l’infanterie, la cavalerie, l’artillerie ou le génie mais également des cours plus spécifiques comme les premiers soins en opération, la neutralisation d’engins explosifs ou encore le droit humanitaire et des conflits armés.

Une autre priorité du CMATT est la formation qualitative des futurs instructeurs maliens pour qu’à terme toutes ces formations soient organisées, gérées et dispensées par des membres des FAMa à leurs compatriotes. Une vingtaine d’instructeurs maliens confirmés se chargeront d’ailleurs déjà de certaines formations pendant ce CMATT.

Au total plus de 350 membres des Forces Maliennes seront formés et conseillés par près de 40 instructeurs européens afin d’être encore plus autonomes. Continue reading

Changement de commandement à la tête de la « Task Force » Formation et Entraînement (ETTF) et de la Compagnie Force Protection

Ce 30 septembre le Colonel belge Koen Verdoodt a remis le commandement de l’ETTF à son compatriote, le Colonel Thierry Hinnekens lors d’une parade à Koulikoro présidée par le Général de Brigade Eric Harvent, Commandant de l’EUTM Mali.

26

Le Général Harvent a remercié le Colonel Verdoodt pour le travail exemplaire effectué ces 4 derniers mois et a informé le Colonel Hinnekens que de nombreux défis devront être relevés dans un futur proche afin de toujours garantir une formation de qualité aux Forces Armées Maliennes.

02

Pendant cette même parade, le Commandant de la Force Protection  a également passé le flambeau. Occupé depuis 5 mois par un capitaine espagnol, cette place est maintenant occupée par un capitaine belge.

21

Cette cérémonie fut également l’occasion de procéder à la remise de médailles à une vingtaine de personnes du détachement en récompense pour les services rendus lors de la mission au Mali.

19

Enfin, le Général de Brigade Harvent a remis une lettre de recommandation à un sous-officier irlandais pour son travail exceptionnel tout au long de la mission.

34

Continue reading

Le tout premier cours d’officier de liaison du G5 Sahel – The first G5 SAHEL Liaison Officer Course ever conducted

Jeudi 19 juillet quelque part à l’école malienne pour officier de Koulikouro. La classe bouillonne et les étudiants ne cessent d’interpeler l’orateur avec de nombreuses questions dont la plupart sont complexes et difficiles : Pourquoi procédez-vous de la sorte ? Quelle est la situation précise dans votre organisation? De quel mandat disposez-vous ? Pourquoi votre organisation ne va-t-elle pas plus loin ? Comment interagissez-vous avec d’autres acteurs ? Toutes ces questions proviennent des stagiaires du premier cours d’officier de liaison provenant de tous les pays du G5 SAHEL (comme expliqué précédemment sur ce site). Un officier de liaison est le lien entre deux organisations ou unités différentes et son but est d’échanger des informations de façon à ce que chacun puisse comprendre et connaitre la situation globale. L’armée malienne est responsable de la mise en œuvre du cours et elle est soutenue par la mission de formation de l’Union Européenne au Mali (EUTM Mali).

9

La sécurité de ce qui se passe dans les régions frontalières est un des défis principaux auquel doivent faire face les pays du Sahel. C’est pourquoi ils ont décidé de commun accord de coordonner leurs actions contre l’anarchie, les trafics en tous genres, les activités terroristes et le crime organisé. Le G5 Sahel fut créé en 2014 et rassemble le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, Niger et le Tchad. Il fournit le cadre idéal pour relever ces défis ayant été conçu pour coordonner et suivre la coopération régionale dans les secteurs du développement et de la politique de sécurité.

6

Afin de pouvoir mener des opérations conjointes et d’optimiser l’interopérabilité (qui se définit comme la capacité de travailler efficacement ensemble dans un cadre multinational), il est nécessaire de s’entraîner ensemble. Cela fut rendu possible grâce à ce cours donné entre le 18 et le 29 juillet 2016. Après la première semaine de cours théoriques, les étudiants ont participé, lors de la deuxième semaine, à des exercices pratiques inspirés d’opérations réelles. Le but de ces exercices était  d’être en mesure de pouvoir coopérer en toutes circonstances dans les régions frontalières et, en tant qu’officier de liaison, d’être capable de travailler dans les états-majors ou postes de commandements des différents pays. Les exercices pratiques ont été complétés par des présentations données par les étudiants. Tous partageaient en toute confiance leurs solutions communes à un problème donné. Les instructeurs de l’EUTM Mali complétaient et pouvaient parfaire les solutions apportées.

5

Quel fut le résultat du tout premier cours G5 SAHEL? Tout d’abord, le fait que ce cours puisse être organisé est un succès en soi car il démontre une grande implication des pays concernés. Il fut en outre fort apprécié par les étudiants. Ils attendent maintenant le prochain cours et soulignent avec force que c’est la direction à prendre. Si la région veut relever les défis sécuritaires comme la lutte contre le terrorisme, la contrebande ou les trafics en tous genres, il faut nécessairement que les nations du G5 Sahel coopèrent. Ce cours fut donné au centre d’entraînement de Koulikouro ce qui est déjà en soi un signe de collaboration accru. La voie à suivre dans ce projet important est d’organiser des cours et exercices communs afin de permettre la mise en œuvre d’opérations communes dans les régions frontalières où la nécessité de renforcer le contrôle et la sécurité s’avèrent nécessaires. Le prochain cours sera probablement organisé en novembre avec la possible contribution de certains étudiants du premier cours comme instructeurs.

13 Continue reading

Cinquième cours de formation des instructeurs – 5th Train the Trainers Course

French version:

A côté des formations classiques des unités maliennes, l’EUTM Mali dispense aussi des cours spécifiquement destinés aux instructeurs maliens. Le but est de former des instructeurs qui seront par la suite totalement autonomes et dispenseront eux-mêmes les cours à leurs compatriotes.

IMG_0005

Le cinquième cours de formation des instructeurs a débuté ce 20 juin au camp d’entraînement de Koulikoro et dure plus ou moins 2 mois. Il s’articule autour de 3 gros modules de formation. Le premier module a trait à la formation de la pédagogie d’apprentissage afin de donner les bases théoriques aux futurs instructeurs maliens. Le second module consiste en l’instruction conjointe d’autres stagiaires ou de militaires maliens avec les formateurs de l’EUTM. Lors de cette formation, les stagiaires sont amenés à prendre de plus en plus leurs responsabilités pour, à la fin, pouvoir enseigner seuls. Ce module est le plus long et permet aux stagiaires d’acquérir de l’expérience pratique comme instructeur. Enfin, le troisième et dernier module juge si les connaissances théoriques et pratiques ont bien été assimilées.

IMG_0099

Une trentaine de candidats motivés suivent actuellement ce cours. Continue reading