L’exercice final de la formation malien TACP (Tactical Air Control Party).

English version

L’équipe de formation de PRT-TACP a planifié, contrôlé et exécuté l’exercice final de la formation afin d’analyser et d’évaluer les connaissances acquises par les soldats maliens de l’amée de l’air pendant les huit semaines de formation à la Camp de formation de Koulikoro (KTC).

Le janvier 14 et 15, la formation TACP est arrivée son point final. La phase finale a eu lieu au KTC dans le but de permettre aux stagiaires de mettre en pratique toutes les compétences enseignées au cours de la période de son formation.

La phase finale de cette formation a consisté en deux exercices stimulants et réalistes dans lesquelles nous avons essayé de recréer les derniers événements et la situation actuelle dans le Nord. Pour remplir cet objectif, nous avons eu le soutien sans relâche des autres équipes de formation (l’artillerie espagnole, la 3é compagnie Séduis-Finish-Estonien-Latvien-Lithuanien) et l’équipe d’élimination d’explosives ou EOD en anglais (Germano-Albanais).

1day_TACP_leader_&_controller1day_TACP_leader_&_controller 1day_TACP_leader_&_controller

Sur le premier exercice, nous avons élaboré un scénario où les soldats de la force aérienne malienne devaient demander un appui aérien afin de défendre une base d’opération avancée (FOB). Au cours du second exercice, le 15 janvier, nous avons livré un scénario basé sur la recherche et la capture du chef de la force de l’opposition, suivie des embuscades ennemies simulées lors de matchs amicaux évasion. Afin de neutraliser ces attaques, les Maliens devaient demander le soutien d’un aéronef, d’orienter et de fournir aux pilotes avec l’emplacement localisé de l’ennemi simulé d’être vaincu. Continue reading

L’EUTM entraîne le Régiment de Commandos Parachutistes Maliens.

English version

L´équipe des Opérations Spéciales espagnoles qui fait partie de la Training Task Force (TTF) de l’EUTM-Mali a mené pour la première fois l’entraînement d’une section du 33e Régiment des Commandos Parachutistes de l’armée malienne.

Les instructeurs espagnols de l’équipe d’opérations spéciales ont délivré une formation au profit des forces armées maliennes à partir de la mi-janvier 2016,. L’instruction visait une unité  des forces armées maliennes: le 33ème régiment de parachutistes.

L’instruction s’est déroulée dans les installations du 33ème régiment de commandos parachutistes pendant une durée de deux semaines. Dans le même temps, des sessions de cours théoriques ont permis de préparer les stagiaires aux sessions pratiques.

First Aid Lesson

La phase d’instruction a inclu la formation dans divers domaines : le combat au corps à corps, le traitement des civils lors des contrôles de routine, la fouille des personnes, les techniques de patrouilles à pied et au moyen de véhicules, les premiers secours, la cartographie et la navigation à l’aide d’appareils GPS, etc.

IMG_2036 IMG_2137 IMG_2001      IMG_1989 Continue reading

EUTM délivre une formation de guidage aérien avancé

English version

Les membres de l’armée de l´air malienne participent actuellement à une formation TACP (Tactical Air Control Party) au Centre de formation de KOULIKORO (KTC).

Malian_TACP_trainer_gives_CAS_Lesson  Studying the map

Le stage de formation de TACP, qui a débuté à la mi-novembre,  s’est poursuivie au cours de la période de Noël et du nouvel an. Le cours a été dirigé par l’équipe de formation de TACP portugais, sous la direction du capitaine G. Medeiros.Changing the position Le TACP est une petite équipe de personnels spécialisés qui guident les avions de combat jusqu’à leurs objectifs en soutien des troupes au sol.  Il se compose généralement d’un contrôleur aérien avancé (FAC en anglais), d’un opérateur de la communication et d´un opérateur du système pour signaler ou guider le pilote.

Lors de récentes séances théoriques, les instructeurs ont enseigné aux Maliens les principaux concepts et les procédures standards pour guider un avion ou un hélicoptère à son objectif. Dans ce contexte, les stagiaires ont pu se familiariser à la lecture de cartes et à l’identification des objectifs grâce à des images satellite, tout en communiquant avec le pilote au moyen de radios.

Continue reading

Formation particulière au centre de l’EUTM à Koulikoro : La gendarmerie

English version

Le dernier GTIA qui a commencé sa formation en octobre et doit la terminer le 10 décembre 2015, comporte une particularité. En effet, une unité élémentaire a été fournie par la gendarmerie Malienne, dont c’est le premier passage au sein du centre d’entrainement de Koulikoro.

Photographe EUTM Mali

La structure militaire d’entrainement de l’EUTM mise en place à Koulikoro a pour but d’entrainer les GTIA (groupement tactique interarmes) des forces armées maliennes. Ainsi, 6 sont déjà passés pour des périodes allant de deux à trois mois. Structurés de manière identique, ces GTIA possèdent des unités de combat (Infanterie et cavalerie) et d’appui (Génie et artillerie), et une unité de soutien.

Le dernier en date qui a commencé sa formation en octobre  et doit la terminer le 10 décembre 2015, comporte une particularité. En effet, une unité élémentaire a été fournie par la gendarmerie Malienne, dont c’est le premier passage au sein du centre d’entrainement de Koulikoro.

 Photographe EUTM MaliLa gendarmerie malienne, n’a pas pour vocation de renforcer les unités de l’armée de terre. En effet, à l’image de ses homologues Espagnole (Guardia Civil) ou Française, ses missions principales concernent plutôt des tâches de police, aidée en cela par la mission EUCAP SAHEL au Mali qui lui fournit une structure de conseil/ formation. Véritable force armée rattachée au ministère de la sécurité, les gendarmes ont également des responsabilités dans la défense du territoire Malien, en étant par exemple responsable du contrôle des points de passages au niveau de frontières du pays.

A leur arrivée au centre, l’objectif principal des instructeurs, a été de faire du gendarme, un combattant apte à maitriser les actes élémentaires (se déplacer, se poster…), le tout en étant intégré au départ dans un groupe puis dans un peloton/ section.

Soucieux d’apprendre et de se mettre au même niveau que leur camarade de l’armée de terre, les gendarmes ont fait les efforts nécessaires pour évoluer correctement dans un environnement tactique particulier, faisant ainsi honneur à la gendarmerie.

Leur chef, le colPhotographe EUTM Malionel-major S.M SIDIBE est venu en inspection planifiée sur Koulikoro le 1er décembre 2015. Il a pu ainsi voir ses gendarmes à l’instruction, lui faire la démonstration de leurs nouveaux savoir-faire tactiques en effectuant un assaut sur une maiso
n défendue par des hommes armés. A l’issue, les tireurs d’élite dont il a la responsabilité, ont pratiqué des tirs longue distance, démontrant toute leur qualité en la matière. Largement satisfait de ce qu’il a vu et constaté au sein du centre, le colonel-major S.M SIDIBE a souhaité que le partenariat EUTM/ Gendarmerie pour la formation militaire du personnel de la gendarmerie perdure. Le général PFRENGLE a estimé que c’était largement possible, mais qu’une synergie globale devait être trouvée, notamment avec EUCAP.

Bien entendu, les gendarmes ne sont pas seuls à Koulikoro. Au sein du GTIA 7,  ils évoluent au milieu de leurs camarades de l’armée de terre qui coPhotographe EUTM Malinstituent 2 unités de combat et une de soutien, le tout renforcé par une section du génie fournie par la direction du génie militaire (DGM).

L’entrainement de cet ensemble de combattants expérimentés individuellement, réalisé par des instructeurs Suédois, a tout d’abord porté sur la cohérence d’ensemble. Combattre en groupe, manœuvrer au niveau de la section, puis de la compagnie.

Ainsi des exercices réalistes se sont enchainés, toujours sous une chaleur intense, en commençant par la patrouille opérationnelle en milieu hostile, puis la réaction à une embuscade, suivie de l’évacuation sous le feu d’un blessé, sans oublier, la mise en place d’un dispositif de contrôle de zone. L’objectif principal est de mettre le soldat Malien dans la situation la plus proPhotographe EUTM Maliche de ce à quoi il peut s’attendre en opération, afin qu’il acquière d’emblée les bons actes réflexes et les bonnes réactions.

 

Tirant les enseignements de la menace actuelle sur le terrain, les instructeurs de l’EUTM, principalement les EOD, ont également insisté sur le danger que représentent, dans tous les types de déplacement, les IED (Improvised explosive device). Faciles à mettre en œuvre et à dissimuler, ces dispositifs explosifs nécessitent de la part des combattants des réactions spécifiques pour les détecter (environnement – traces – repères – 5/25), et pour les sapeurs et l’équipe d’EOD malienne en particulier, des actions particulières pour baliser la zone, et précises pour neutraliser ou détruire l’engin.

Afin d’habituer ces derniers à la mise en œuvre d’explosifs réels, des séances types ont été réalisées, toujours dans un souci de cohérence et de réalisme.

Photographe EUTM Mali

Le 10 décembre 2015, une cérémonie s’est tenue à Koulikoro pour clôturer le passage au sein du centre du GTIA 7. Le personnel qui le compose est désormais prêt à être engagé  sur un théâtre d’opérations et à défendre le Mali contre ses ennemis. Fort de l’expérience et de la formation acquise auprès des instructeurs de l’EUTM, ils pourront faire face.

Photographe EUTM Mali